Quand tu sais que tu ne sais pas

Mis à jour : 13 mai 2020

Un premier essai sans réponse, une semaine de pause pour s'aérer l'esprit, respirer un bon coup et repartir d'une page blanche.




Lundi dernier j’ai commencé un nouveau tableau, et tu as pu suivre ça en direct sur Instagram.


C’était mon premier #live et je ne sais pas si ça a quelque chose à voir avec le stresse du direct et celle de la première fois combinées, mais j’ai eu un mal fou à dessiner le visage que j’avais en tête.

Rien n’allait, les proportions, les ombrages, l’intention, l’expression. Rien. C’est assez courant comme soucis quand tu dessines un visage : la tête est dans une direction mais l’ensemble des éléments sont dans une autre… Un sacré bordel.





Je ne trouvais pas de réponses dans ces traits de peinture, c'était extrêmement frustrant.


A la fin du live le visage était terminé mais ne me convenait pas du tout.

Dans ces cas-là, au lieu de m’acharner pendant des heures (et de remettre l’entièreté de la vie sur terre en question), j’arrête tout. Je range mon matériel et je passe à autre chose. Parfois je laisse quand même ma toile sur mon chevalet, comme ça je la vois tous les jours et je peux la corriger. Mais avec ce tableau, plus je le regardais moins je trouvais de solutions ! J’ai décroché ma toile, et je l’ai caché derrière une autre pour ne plus la voir du tout. Pendant une semaine. (Bon ok j’avoue de temps en temps j’y jetais un coup d’œil rapide pour faire un point).


Quand tu te trouves en face d'un problème, et que tu SAIS que tu ne SAIS PAS. ARRÊTE TOUT.


Je crois que cette situation peut s’appliquer à bien d’autres : Pose-toi, fait autre chose. Ne perds pas ton temps, vas chercher l’inspiration ailleurs.


Toutes les réponses sont quelque part, parfois très loin de ta toile d’origine. J’ai mis une semaine à comprendre que je ne pourrais pas corriger ce que j’avais fait, mais qu’il fallait quasiment tout recommencer. Et ce n’est pas facile comme décision ! Est-ce que ça veut dire que j’ai fait tout ça pour rien ? Jamais. On ne fait jamais rien pour rien. Hier soir j’ai donc ressorti ma toile, je l’ai accroché à mon chevalet et au fur et à mesure, j’ai repeint les éléments qui s’y trouvais. Plus je recouvrais chaque parti de peinture blanche, plus je sentais les questions s’envoler ! Dans un coup de pinceau un peu vif, la bouche s’est retrouvée corrigée naturellement et j’ai trouvé une première réponse.

Parfois, il faut savoir lâcher l'affaire

Tout arrêter, s’aérer l’esprit, sans penser que « tu vas perdre ton temps si tu fais autre chose ».

Voilà ce que j’en retire, et qui te parlera, j’en suis certaine. ET SURTOUT, parfois reprendre là où l’on s’était arrêté n’est pas assez. Parfois il faut tout reprendre, tout recommencer. De zéro. Tout n’a pas servi à rien puisque tu as appris. Comme dirait une amie « tout est histoire d’essai-erreur » ! Donc maintenant, on respire un bon coup, on se concentre et on y retourne ! Parce que maintenant que je l’ai évité pendant une semaine j’ai super hâte de le finir ce tableau. Je te propose donc un nouveau live mercredi 01 avril, à 15h, et cette fois je tente de combiner insta et facebook ! Tu seras là ?



Enjoy !


Romane.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout